Kajal Soultree

Bien le bonjour en cette charmante journée ensoleillée !
Aujourd’hui, on s’intéresse de près au Kajal de la marque Soultree !

Comment ça qu’est-ce que le « Kajal » ? J’ai écrit tout un article comparatif  sur le sujet il y a quelques jours à peine ! Pour les retardataires, c’est par là.

La marque Soultree

Soultree est une marque indienne, distribuée depuis peu en France (par rapport à son concurrent Lakshmi, que je n’ai pas encore testé par ailleurs.).
Les produits de la  marque sont certifiés BDIH (organic and natural).
La maison mère propose différents types de produits, qui vont du soin pour la peau aux produits de beauté en passant par les cheveux.
Mais pour l’instant ne sont distribués chez nous que les kajals de la marque.

Soultree est engagé dans une démarche équitable vis à vis des fermiers qu’ils sélectionnent et emploient.
Ils veillent également à ce que les femmes reçoivent le respect qu’elles méritent, ce qui n’est pas toujours une évidence. (Je n’aime pas trop la formulation. J’aurais préféré « le même respect que les hommes ». Mais bon, il fallait traduire : « (…) to reconfirm my commitment to accord them all the respect that they rightfully deserve« )
Les récoltes de produits sont éthiques et visent à ne pas exploiter les ressources naturelles.
Ils veillent également à bannir toutes formes d’utilisation de produits chimiques tout au long du processus de fabrication de leurs produits.
Ce même processus de fabrication ne produit pas non plus de déchets toxiques ; Soultree est récompensé par le Département d’Ayurveda du Ministère indien de la santé du « Good Manufacturing Practices (GMP) Certification« 

Leur attention se porte également sur leur packaging, qui sont tous entièrement recyclables ; et évidemment, dans la tradition ayurvedique, ils s’opposent à toute forme de cruauté envers les animaux et ne leur font pas subir de tests de leurs produits.

Vous pouvez vérifier tout ceci sur le site indien de la marque pour les anglophones.
Une page a également été créée pour le public français, mais elle est un peu cheap (enfin, c’est mon avis).

« Tradition Ayurvédique » ?

Ayurveda, ayurvedique, kézako ?

Attention, Point Culture Confiture, le retour !

Le terme ayurveda vient du devanagari ayus (vie) et veda (connaissance, science).
[« I have an ayus, I have a veda : OH ! Ayurveda !! » (Joke PPAP inside.]
Guess what ? Ça signifie « science de la vie » (surpriiiiise !).
Ah, et le devanagari, c’est un alphasyllabaire. 
A mi-chemin entre un alphabet (a, b, c, d…) et un syllabaire, comme les kanas japonais (Hiraganas, katakanas : か ka,  ki,   ku, etc.).
En Inde, il y a des masses d’alphasyllabaires différents.
Ce qui rend visuellement un truc assez stylé pour ayurveda : आयुर्वॆद

Point de sauvegarde.
Votre taux de bogossitude intellectuelle vient d’augmenter de 10 points. Sur 5.

L’Ayurveda, c’est une approche holistique de la médecine.
C’est d’ailleurs même la médecine la plus ancienne au monde.
Traditionnelle en Inde, elle est considérée comme « alternative » en occident (vous savez, les trucs pour illuminés, comme l’homéopathie, l’ostéopathie, l’acupuncture, enfin tout les types de médecines qui prônent une saine hygiène de vie, et qui préviennent plus qu’ils ne guérissent par des composés ultra-chimiques… bref, des sales trucs de Bobos Beatniks Fumeurs de Marie-Jeanne, quoi.).

Bon, en gros, c’est bien plus compliqué que ce que je pourrais vous expliquer (oui, en même temps, au bout de plusieurs milliers d’année, le truc a eu le temps de se complexifier) ; mais en gros, la médecine ayurvedique, qui se divise en huit branche, vise à trois objectifs principaux, liés entre eux : le maintien de la santé, la guérison des maladies et la réalisation de soi (merci wiki!)

Comme elle est holistique ( = en gros, penser en terme de totalité, pas en parties réductrices), elle traite tout les aspects de la vie et recouvre forcément une part de mysticisme, qui est souvent confondu avec de la religion.

Point sauvegarde numéro 2.
Vous gagnez automatiquement trois quart de paire de Ray-Ban noires.
Vous ne ressemblerez pas à une mouche en la portant.
Vous êtes cooooool.

Rayb

 Imprimez, puis découpez votre nouvel accessoire de coolitude. Oh Yeah.

La médecine ayurvédique utilise de nombreux composés naturels issus de la biodiversité indienne.
L’Inde tend d’ailleurs à protéger sa médecine depuis quelques années afin de lutter contre la biopiraterie des grands groupes pharmaceutiques.
Ces derniers voudraient déposer des brevets sur des produits connus et utilisés dans la médecine ayurvédique depuis des siècles.
Histoire de se faire encore un peu plus de sous. C’est dur d’être pauvre. ¬¬

Bref, l’Ayurveda c’est swag est vraiment un courant de pensée (et d’action) intéressant, qui gagnerait à être plus connu chez nous.
Si cela vous intéresse, j’ai pêché un lien sur les professionnels de l’ayurveda en France. J’irai éplucher ça sous peu, et vous tiendrai au courant.

Maintenant que vous êtes un(e) BG de l’Ayurveda, revenons à nos kajals.

Dans ma quête désespérée pour trouver un eye-liner bio qui me corresponde (quête toujours en cours par ailleurs), j’ai voulu changer un peu mes habitudes et ai profité de soldes sur le site d’AyaNature pour faire l’acquisition de deux jolis kajals de chez Soultree : Noir Assam Cold et Vert Tulsi.
J’en ai ensuite acheté un troisième en soldes également, jaune or, …mais je ne sais plus où.

Une petite précision avant de commencer le test : la gamme propose plusieurs couleurs, dont le 011 Noir Assam et le 021 Noir Assam Cold.
Ce dernier est enrichi en camphre, pour un effet fraicheur supérieur au Noir Assam.

Time to TEST !

Critères de Test

  • Couleur : J’ai essayé de me fier aux commentaires internet pour choisir les couleurs qui vont le mieux avec les yeux marrons. Bonne nouvelle, il parait qu’ça va avec tout. Mais le noir et le vert revenant le plus souvent en terme de conseil, j’ai opté pour ces deux couleurs. A réception, les deux teintes correspondent tout à fait aux couleurs annoncées sur le nuancier, en partant du principe que ceux-ci sont photographiés sous un max de lumière.
    Autant le noir est méga noir – et je kiffe… – autant le vert Tulsi est franchement trop pâle pour mon teint hâlé. Je suppose qu’il mettra plus en valeurs des yeux noisette… La prochaine fois, j’opte pour le vert Impérial !
  • Matière : Comme spécifié dans l’article précédent, le kajal est essentiellement composé de Ghee bio, un beurre clarifié indien. Le kajal Soultree bénéficie en outre d’huiles végétales bios d’amande douce et de ricin. De fait, la pointe est aussi solide qu’un tube de rouge à lèvre, avec une consistance plus tendre et crémeuse que purement grasse. Le produit est donc plutôt agréable à utiliser.
  • Tenue : Le kajal, je l’ai appris à mes dépend,n’est pas du tout un eyeliner.
    Le produit, sous l’action de la chaleur corporelle, tend à s’étaler un peu au long de la journée, nimbant ainsi l’oeil d’une manière tout à fait propre au produit.
    Ce n’est pas du tout comme un crayon qui bave ou comme un khôl qui dépasse…
    Simplement, évitez d’en mettre à l’extérieur de l’oeil, sous peine de finir en mini-panda flouté. Par contre, la texture du kajal permet de l’utiliser assez facilement en fard à paupières.
  • Confort : L’odeur du kajal est très caractéristique, et sent légèrement le camphre et les plantes.
    Il est agréable à utiliser, et se retire assez facilement : on peut le corriger du bout du doigt, ou avec un mouchoir ou une lingette. Il se démaquille également assez facilement, même à l’eau froide.
    On ne le sent pas particulièrement sur la peau une fois appliqué.
    La forme conique permet soit un tracé large et épais si on utilise la pointe (utile comme fard à paupière), soit un tracé plus fin si on l’utilise de biais, ce qui a également le mérite de conserver sa forme conique (car on ne peut pas le tailler !)
    Pour ma part, j’arrive à des trais d’environ 2mm d’épaisseur au-dessus de la paupière. Mais je n’en suis qu’à mes débuts question maniement.
  • Packaging : Les kajals Soultree sont livrés dans un petit tube type rouge à lèvre mais un peu plus haut (7cm de hauteur pour 1,7cm de diamètre). Le site Soultree précise qu’absolument tout est recyclable dans le packaging.
  • Prix : 13,90€ sur Ayanature.
  • Ethique / Ecolo / Bio : Ils sont certifiés BDIH. Je vous invite à aller jeter un œil sur les critères de certification de ce label allemand par ici. Comme précisé plus haut dans l’article (et vous trouverez la confirmation dans les critères BDIH), C’est du Fairtrade, Cruelty Free, biologique et naturel, totalement recyclable.
  • Santé : Le top de ce produit, c’est qu’il est un soin pour les yeux sensibles. L’utilisation sur les bords internes de la paupière réduit les effets de la sécheresse et de l’irritation dues à la poussière, la climatisation, l’utilisation intensive d’écrans ou la fumée.
    Le Noir Assam Cold bénéficie d’un surplus de camphre, afin de mieux protéger les yeux. On ne le sent (le camphre) ni à l’application, ni à l’utilisation, cela reste très agréable.
    Il existe un kajal transparent, pour bénéficier de l’effet soin sans le maquillage (pour hommes, ou pour celles qui n’aiment pas trop se peinturlurer ^^ )

Les ingrédients : Beurre clarifié* (ghee), Émollient d’huile de coco, Huile de ricin*, Émulsifiant à base d’huile d’olive, Cire de candelilla, Cire de carnauba, Beurre de cacao, Huile d’amande douce*, Camphre naturel, Miel d’abeilles sauvage*, Vitamine E, Pigments minéraux.

L’INCI : INCI : Butyrum*, Isoamyl laurate, Ricinus Communis (Castor)* oil, Sorbitan olivate, Euphorbia cerifera cera, Copernicia cerifera cera, Theobroma cacao (Cocoa) seed butter, Prunus amygdalus dulcis* (Sweet almond) oil, Camphor, Mel* (Honey), Tocopherol (Natural vit E). May contain : CI 77019, CI 77891, CI 77861, CI 77268:1, CI 77491, CI 77492, CI 77499.

* Issu de culture biologique ou de cueillette de plantes sauvages

  • Autre : Le format tube est très pratique. Rien à redire à ce sujet. Je n’ai pas encore testé la résistance aux grosses chaleurs de l’été, mais je complèterai l’article lorsque ce sera le cas.

    En conclusion :

    Au départ, je m’y suis vraiment mal prise avec le kajal, tout simplement parce que je voulais l’utiliser comme mon eyeliner, alors qu’il n’a ni la même taille, ni la même consistance.

    Lorsque j’ai compris mon erreur, j’ai adapté mon utilisation au produit : C’est un complément intéressant pour mon eyeliner : Je colore les tranches intérieures supérieure et inférieures de ma paupière, ce qui rend mon maquillage plus complet et plus subtile. Et en plus de ça, je soigne mes yeux sensibles !

    Après, je ne suis pas assez douée en maquillage pour réussir à n’utiliser que ça. Cela limite assez mon utilisation du produit, alors que j’ai conscience qu’il pourrait m’être infiniment plus utile.

    En résumé, c’est un bon produit que je recommande aux yeux sensibles, ou comme appoint.

    Si vous savez vous maquiller avec fards, crayons et pinceaux estompeurs, ou si vous avez la main sûre, vous pourrez en tirer bien plus que moi !

Ah, PS : Pour vous éviter de vous y prendre comme un manche, je vous conseille d’aller jeter un oeil sur le site d’AyaNature, qui file un petit Guide pour bien se maquiller les yeux avec du Kajal. Banane que je suis.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réponses sur « Kajal Soultree »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s