Vernis à ongles !

*Soul Boss Nova Inside*

Helloooooooooooooooooooooooooooowww !!!!

Aujourd’hui, j’ai la patate, et je me sens d’humeur charitable. C’est assez rare venant de la social misfit que je suis pour que je prenne la peine de le préciser.

Sans transition, une anecdote qui va me permettre habilement d’aborder le sujet du jour.
Discrétos.
Accrochez-vous, c’est parti.

L’autre jour, j’ai eu une petite discussion avec une charmante dame qui venait d’apprendre à quel point les vernis à ongles sont nocifs pour la santé. (Rhoooooooooo !!)
Elle avait l’habitude d’en changer toutes les semaines depuis des années (Hôôôôô !!), avait une très belle collection de vernis et de laques de marques (Aarrrrrh !), se sentait prête à les bazarder (Ha !), mais se désolait de ne pas en trouver de nouveaux plus sains pour les remplacer (Ohmpf !).

Ni une, ni deux, Super Poppy s’est dévouée et lui a fait le panégyrique d’une petite vingtaine de marques :

… en gros, celles que j’avais en tête sur le moment.

 

C'est le pied !
Ça, c’est juste cadeau. Enjoy la Sexytude du Panard Laqué.

 

Du coup, je m’étais dit que j’allais vous écrire un joli post sur les vernis, leurs composants de base toxiques*, leurs effets** et les alternatives plus saines… mais il se trouve qu’en effectuant quelques recherches, je suis tombée sur le blog de My Wonder Nails Land, qui a écrit précisément ce que je souhaitais faire, de manière lisible et très bien renseignée.

Alors, certes, l’article date du 25 juillet 2014, et certaines mises à jour s’imposent dans les listes de vernis (certains se sont améliorés dans la composition), mais dans l’ensemble, tout est assez juste.

Je vous invite donc à aller faire un tour sur son blog, afin d’y trouver l’article en question.

J’ai également trouvé, dans les méandres du Net, le blog de Céline aka Cosmétik Mom, qui liste des vernis par nocivité.
La dernière MAJ date de mai 2016 ; si ça vous intéresse, c’est par ici.

Je rappelle tout de même, à toutes fins utiles, que pour l’instant, aucun vernis à ongle n’est totalement bio. Tous contiennent des éléments pouvant être plus ou moins perturbants pour le corps.

Néanmoins, en préférant des vernis plus sains, plus naturels dans leur composition et sans en abuser, on peut fortement limiter l’impact qu’ils peuvent avoir sur notre corps. Il y a un sacré fossé entre les vernis que vous trouverez dans la grande distribution (grandes surfaces, parfumeries, magasins de bijoux fantaisies, et autres magasins de cosmétiques) et ceux qui vous sont présentés dans ces listes.
Les effets ne se font pas forcément ressentir dans l’immédiat, mais à un moment ou à un autre, il y a toujours une facture à payer de ce qu’on inflige à son corps.
Il n’est plus si difficile de se procurer des produits respectueux de votre santé et de qualité pour un prix raisonnable.

Songez-y 😉

Sinon, vous saviez que pour donner un effet mat à son vernis il suffisait de le faire sécher au-dessus d’une casserole d’eau bouillante ?
Je testerai ça à l’occasion, et me fendrai d’un édit pour vous dire s’il me reste encore de la peau sur les doigts !

* Composants en question : toluène, formaldehyde, phthalate de dibutyl (DBP), résine de formaldehyde, paraben, xylène, camphre, colophanestyrène, résine d’ethyl tosylamide et benzophenone -1, etc.

Exemple :

exemple vernis

 

** Les effets : Doux Good affiche un bon résumé sur son site, que je vous retranscris ici :

Dibutylphthalate
Perturbateur endocrinien. Irritation possible des yeux (larmoiements, conjonctivite) et des voies respiratoires supérieures (rhino-pharyngites, bronchite possible); si ingéré ou inhalé: maux de tête, nausées, vomissements, diarrhée, hématurie, étourdissements, photophobie (sensibilité à la lumière) et néphrotoxicité.

Toluène
Neurotoxique. Ses vapeurs peuvent être irritantes pour les voies respiratoires supérieures et les yeux à des concentrations supérieures à 100 ppm. Suite au contact répété ou prolongé, ce produit exerce une action dégraissante sur la peau. Il peut causer des rougeurs, de la desquamation et des fissurations. L’inhalation des vapeurs peut causer une dépression du système nerveux central.

Formaldéhyde
Cancérigène. En 2004, le CIRC a classé le formaldéhyde comme cancérogène avéré chez l’homme (groupe 1). En Europe, il est classé « cancérogène de catégorie 3 » (cancérogène possible chez l’homme), mais suite à une proposition plus sévère de la France, ce classement est en cours de révision.

Xylène 
Irritant et neurotoxique : L’exposition aux vapeurs peut causer l’irritation des yeux et des voies respiratoires supérieures, leur inhalation une dépression du système nerveux central. Suite au contact répété ou prolongé, ce produit exerce une action dégraissante sur la peau. Il peut causer des rougeurs, de la desquamation et des fissurations.

Colophane 
Irritant / troubles respiratoires : Plusieurs cas de sensibilisation cutanée sont également rapportés. Les cas sont isolés mais assez variés : des esthéticiennes qui appliquaient des cires épilatoires contenant du colophane, ainsi que des artistes qui réagissaient à leur maquillage de scène.

Camphre synthétique
Irritation possible: yeux, voies respiratoires supérieures; si inhalé: diminution de la fréquence de la respiration, ralentissement du rythme cardiaque, symptômes aggravés si inhalés à forte dose.

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s