Test Nyx !

Il y a quelques temps, je me suis fait la réflexion que tout de même, j’étais un peu prout-prout.
Que « Mâdââââme » va chercher ses produits sur des sites spécialisés des Internets, et ne laisse pas la moindre chance à d’autres produits plus faciles d’accès. Et donc plus connus.
Si ce n’est pas du snobisme, ça…

Je me suis souvenue d’une conversation entre deux fashionista sur un vague forum de « make-up », qui parlaient des marques Lime Crime et Nyx, naturelles et funs, et pas chères en plus.

Donc, toute fière de ma nouvelle ouverture d’esprit (j’suis trop « open-minded », tout ça…), j’ai trottiné, telle Bernadette Chirac et son sac à main, jusqu’au magasin Nyx ouvert il y a peu au centre commercial.

bchirac

Bon. J’avais en tout et pour tout 7 minutes devant moi, je voulais tester un produit pour les lèvres, je suis finalement repartie avec du fard à paupière irisé en plus.
(C’est le côté Girly Formaté contre lequel je lutte tous les jours.
Bah ce jour-là, j’ai perdu.
Brillant-papillon-glitter : 1 – Regard rationnel : 0)

Pour faire mon choix, je me suis basée sur les teintes assorties à un furoshiki acheté chez Lush précédemment, histoire d’assortir mon maquillage.

mothers_day_knotwrap_1
Il est beau mon Knot Wrap ! Lily, édition spéciale fête des mères 2017, Lush.

J’ai donc sélectionné le gloss « Lip Cream Cosmic Metals » Fushia Fusion et le fard « Prismatic Shadows » Venom.

Ne vous fiez pas à la couleur du fard à paupière sur cette image, il est bien plus clair et vraiment plus tendre… exactement comme sur le foulard, en fait. (Oui, ça fait une sacrée différence. Je suis contente de ne pas avoir acheté en ligne.)

J’ai gambadé jusque chez moi, satisfaite de mes trouvailles.
Non, non, je n’ai pas regardé l’INCI : Ne sachant pas ce que j’allais y trouver, j’ai préféré différer le moment crucial, afin de profiter un peu, dans le doute, de ma folle innocence. Ah, la rafraichissante candeur de la jeunesse !

Il faut reconnaitre à Nyx que ses tarifs défient la concurrence. Maquillage pro, beaucoup de teintes, de textures, d’accessoires, ça fait assez envie.

De retour à la maison, je m’installe devant l’ordinateur pour faire quelques recherches. Et là, « Uuups! »
Impossible de remettre la main sur le forum en question.

« Pas ‘rave« , me dis-je, je peux toujours trouver les infos sur le site de Nyx.
Où je me rends donc.
Je fouille un peu, et tombe sur une première info réjouissante : les produits ne sont pas testés, directement ou en sous-traitance, sur les animaux.

Youpi ! C’est un bon premier point. Je dois admettre que j’étais un peu dubitative, vu les couleurs proposées : tout ceci ne me semblait pas très naturel. Mais…

Ben c’est tout. Impossible de trouver la moindre info positive concernant les ingrédients, l’éthique ou le mode de fabrication des produits.

Je déchante.

Et je me souviens que « professionnel » ne signifie en aucun cas « bon pour la peau » ou « éco-responsable« . Un peu tard peut-être.

Étayons un peu tout ça.

TEST : Ombre à paupières et Crème pour les lèvres.

  • Couleur :
    En terme de couleur, la réponse est la même pour les deux produits : les couleurs sont superbes, flashy et soutenues. Et satisfaisantes après application. Pas besoin d’en mettre beaucoup, les produits font immédiatement de l’effet.
  • Matière :
    En corrélation avec la couleur : les deux produits ont un vrai pouvoir couvrant : la crème est bien épaisse et l’ombre colore franchement la paupière. On repassera pour la subtilité, mais d’un autre côté, ce n’est pas non plus l’effet recherché !
  • Tenue :
    Les produits ne m’ont pas fait défaut après une journée de 10h. Évidemment, j’ai remis un peu de crème après manger, mais c’était un raccord mineur.
  • Confort :
    Pour l’ombre à paupière, je n’ai rien senti de particulier. Par contre, la crème pour les lèvres conserve cet effet collant un peu désagréable propre à tout les gloss. Parce que quelle que soit l’appellation qu’on lui donne, c’est un gloss.
  • Packaging :
    Le fait de vendre une recharge de palette pour l’ombre à paupière est une bonne idée, qui de plus limite les coûts. Mais aucun des deux produits n’arbore le logo recyclable.
  • Prix :
    En magasin, 5,30€ pour l’ombre à paupières et 7,90€ pour le gloss.
  • Ethique / Ecolo / Bio :
    Pas de test sur les animaux, et… c’est tout. Ni bio, ni vegan (ce qui ne va pas forcément de paire), ni naturel (ce qui est bien moins drastique que bio), ni recyclable, ni… pffff. Wallou. Nada. Que tchi. Que dalle. Que pouic. Macache.
  • Santé :
    Alors là, on passe à la partie rigolote du truc. Évidement, c’est de l’humour noir.
    Accrochez-vous à vos strophii*, ça devrait dégoiser :

INCI Ombre à paupières :

Magnesium Stearate, Ethylhexyl Palmitate, Nylon-12, Octyldodecanol, Caprylyl Glycol, Phenoxyethanol.
MAY CONTAIN / PEUT CONTENIR (+/-): Mica, Titanium Dioxide (CI 77891), Iron Oxides (CI 77491, 77492, 77499), Carmine (CI 75470), Yellow 5 Lake (CI 19140), Ferric Ferrocyanide (CI 77510).

INCI Gloss :

Isononyl Isononanoate, Octyldodecanol, Ethylhexyl Palmitate, Isostearyl Isostearate, Euphorbia Cerifera (Candelilla) wax, Ozokerite, Hydrogenated Microcrystalline Wax, Copernicia Cerifera (Carnauba) wax, Polyethylene, Bees Wax, Alumina, Tocopheryl Acetate, B.H.T.
MAY CONTAIN (+/-): Mica, Titanium Dioxide (CI 77891), Iron Oxide (CI 77499, 77491, 77492), Carmine (CI 75470), Blue 1 Lake (CI 42090), Yellow 5 Lake (CI 19140), Chromium Oxide Greens (CI 77288), Ultramarine Blue (CI 77007), Ferric Ammonium Ferrocyanide (CI 77510).

  • Autre :
    Comme précisé au paragraphe Packaging, les ombres à paupières peuvent s’acheter à l’unité et être rangées dans une palette, pour la modique somme de 4,50€. Si je ne m’abuse.

Heeyy ! C’est bien moins catastrophique que ce que je pensais !
Vilaine que je suis ! Toujours à voir le mal partout !!!

produit Nyx

Bon, OK, ce n’est pas non plus Byzance.
Mais je suppose qu’il y a pire !

Disons que c’est un peu étrange de lire tout ça quand je m’occupe généralement de tester des produits dont l’INCI est plutôt propre en règle générale.


Conclusion :

En relisant  l’INCI je peux dire, je pense, que c’est assez correct pour un produit mainstream de consommation de base. Je veux dire par là, ni axé vers le soin de son propre corps à long terme, ni éthique, ni éco-responsable.

C’est un peu comme boire du Coca-Cola ou du soda. Aucun des deux n’est bon pour la santé, mais le second débouche les toilettes plus vite que le premier.

En gros, je comprends pourquoi le gloss peut se conserver 18 mois les 4ml.
Erk. I’m picky.

Bref, ce n’est pas aujourd’hui que je vais me désnobiser.
Une autre fois peut-être.

 

*Strophii = pluriel de strophium. Sorte de soutien-gorge de l’époque antique.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réponse sur « Test Nyx ! »

  1. C’est pas grave, on aime la Bernadette Chirac en toi 😀
    Et je pense qu’on peut partir du principe qu’à peu prés tout ce qu’on trouve à la fois un peu partout et bon marché, et je cite là un grand prêtre : « c’est de la merde ! » Continue à écluser vaillamment les internets pour dégoter les produits les plus intéressants !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s